A propos des romans "collectifs" sur le net ou des "écritures hypertextuelles", il me semble que tout cela c'est du pipeau, et que dans le cas de la plume tenue par diverses mains, seul le plaisir de l'instant et de l'amusement en groupe compte, pour le résultat: bof, bof, bof...

Par contre, si le narrateur est omniscient, ce qu'il devrait toujours être en littérature, ça devient plus marrant.


Lettre ouverte à X, Y et les autres

Mlle X, je suis subjugué ! Le mot n'est pas trop
fort. J'ai suivi le roman NY 46 depuis ses débuts qui
remontent à près de deux ans. Je partage l'avis de
plusieurs intervenants : à partir de l'épisode 14, le roman
change complètement de nature, de style et d'intérêt. Nous
savons tous maintenant pourquoi !

J'ai imprimé et relu tous les commentaires en ayant à
l'esprit la "stupéfiante révélation". Quel talent ! Il ne
vous a pas suffi d'écrire sous des noms d'emprunt. Vous
avez eu le génie de mettre en scène votre mystification
par le jeu de commentaires et d'analyses, devenus
désopilants dans ce nouveau contexte : un genre littéraire
qui n'existe pas encore à ma connaissance.

Vous ne voulez rien révéler tout en distillant un savoureux
suspens. Quelle maligne vous faites !

Et si on vous jouait nous aussi un petit tour ?

Mlle Y, j'ai cru comprendre que vous alliez animer à
Paris un atelier consacré à la littérature interactive. Et
si vous montriez à vos dignes interlocuteurs, le roman ET
son livre d'Or ? Il serait fort intéressant que des
psychologues de métier dissèquent un peu tout cela et nous
livrent l'idée qu'ils se font de Mlle X.

Qu'en pensez-vous, vous tous qui avez été attirés comme moi
dans les rets de notre charmante auteure et n'êtes sans
doute pas vraiment pressés d'en être délivrés ?

Monday, February 5th 2001 - 02:24:05 PM


Devant participer au congrès qui se déroulera prochainement
à Paris sur le thème de la communication virtuelle, il m'a
été conseillé de consulter ce site. Surprenant
à plusieurs titres ! J'y découvre une excellente qualité
d'écriture, qui dure depuis plusieurs années. Un record
dans le genre ! D'autre part, un passionnant livre d'or,
modèle de la communication réussie et d'un style qui n'a
d'égal que celui du roman.
Toutefois, le dernier message signé MACHIN me laisse
pantois ! Quelle tristesse ! Mais où est donc votre
fantaisie, Mademoiselle ?
Comment avez-vous l'outrecuidance de juger le site alors
que vous vous vantez de n'avoir lu que quelques chapitres ?
Quel affront pour les auteurs !
Vous dites savoir qu'on croisait toutes sortes de personnes
sur le web. J'ignorais qu'on y croisât des esprits fâcheux.
Vous traitez de menteurs et tricheurs les participants au
site ! Mais ne parlez-vous pas vous-même de littérature ?
Depuis quand fait-on de la littérature avec de bons
sentiments ?
Je me permets d'imaginer que les auteurs n'ont pas voulu
saboter l'idée de départ sinon lui donner forme en laissant
aller leur imagination pour la plus grande joie de chacun.
Je me suis laissé dire que le roman, au reste fort lu,
selon le compteur, avait également retenu l'attention des
médias, et des plus grands.
Quant à l'inertie des signataires du livre d'or, que n'y
avez-vous participé avant ?
Comment reprocher à X d'avoir écrit
les ¾ d'une si belle œuvre ? Le site est ouvert à tous que
je sache.
Le webmestre est seul maître à bord et il ne peut rien lui
être reproché : il a décidé au départ le style du roman (il
y a même participé, je crois) et veille au respect des
règles… C'est son droit !
Un coup d'épée dans l'eau, dites-vous Mademoiselle machin?
Oui, sans doute dans l'eau de votre triste lac.

Monday, February 5th 2001 - 02:14:23 PM


X
tu dois etre bien seule dans la vie et ce doit etre triste.

je viens de parcourir avec horreur ta paricipation au
livre d'or .
tu es vicieuse et narcissique au point d'avoir également
crée le personnage d'Y.
ta prose m'a toujours ennuyée parce que ronflante et
(pour cause) répétitive .maintenant elle me dégoute.
y a t il un moyen de t'empecher de sévir définitivement?

Monday, February 5th 2001 - 02:04:17 PM


A l'instar des romans épistolaires tout est faux, les identitées multiples ne sont en fait qu'une seule, omnisciente, solaire. Il m'est souvent arrivé de me demander si les échanges que je lisais dans un forum n'étaient pas du fait du webmestre "seul maître à bord".