01 septembre 2004

Releoad

"Matrix" partait d'un bon présupposé. Au nom d'autres logiques, on étire, on renacle, on allonge, on complexifie. Jusqu'à en perdre l'essence. Pour ces raisons, je m'en m'en tiendrais là pour l'instant. Tout est dit. Pas de kun fu, ici. Passons à autre chose.
Posté par Christophe Talon à 11:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]